Partager sur facebook Partager sur twitter Imprimer la page Enregistrer la page en document PDF

Mondialisation discrète

La mondialisation n'est plus simplement celle, très visible, des multinationales. Depuis les années 2000 émerge une mondialisation « par le bas ». Elle est notamment liée aux diasporas commerçantes. Elle amplifie les échanges Sud Sud. Cette mondialisation que l'on ne voit pas s'appuie sur une urbanisation subalterne. Elle est constituée de villes moins connues que les villes globales classiques. Elle met en lumière des villes secondaires (de 100 à 500.000 habitants) ; celles ou vivent en fait que la majorité des citadins. Ces nouvelles voies d'une mondialisation économique discrète se traduisent aujourd'hui dans les infrastructures. Depuis 2010, les lignes ferroviaires de transport de marchandises se développent entre villes européennes et chinoises comme par exemple entre Chengdu et Lodz en 20012 ou entre Wuhan et Vénissieux en 2016. C'est sur ces exemples que s'achève l'article que Armelle Choplin et Olivier Priez consacrent au sujet.